Site Officiel de la Ville de Saint-Affrique

ville de


Actualité




Partant d'un constat que les élèves manquaient de motivation et de persévérance, les équipes éducatives du collège Foch (Mme ESON et Mme Reggiani , respectivement professeurs d'allemand et d'espagnol) et Mme Chalbos directrice de l'école Blanchard se sont associées pour monter un projet européen : le projet CHANCE (acronyme de "Choose to Have Ambition don't Neglect your Course for more Equality").

Un partenariat étroit entre les établissements français, Allemands et Lituaniens

En amont des activités qui vont être mises en place au cours des deux prochaines années, des questionnaires ont été élaborés et transmis aux familles, aux enfants et aux personnels en vue d'un état des lieux sur les freins et les attentes des acteurs de l'école d'aujourd'hui.
Au terme du projet en 2020, ce questionnaire sera renouvelé, tel un marqueur du ressenti et des avancées de chacun.

Les activités imaginées et mises en place sont donc nombreuses et variées pour créer de la motivation et de l'enthousiasme chez les collégiens et écoliers. Ainsi en partenariat depuis le début avec un établissement scolaire du nord de l'Allemagne, le Gesmantschule Aspe de Bas-Salzuflen et le collège Atgimimos de Druskininkai en Lituanie , les enseignantes se sont rencontrées pour donner forme et vie à ce projet européen. ( cf notre photo)

Deux axes pour ce projet CHANCE : Outils et mobilité

  • les outils proposés

En octobre 2018, à 15h précises, c'est la pause "Silence on lit"* au cours de laquelle les élèves du primaire Blanchard se mettent à lire pendant 15 minutes, certains découvrant  le concept même du plaisir de lire un des 120 livres mensuels prêtés par la Médiathèque intercommunale ou acquis par l'école.
En janvier 2019, ce temps de lecture-plaisir sera instauré en début de cours pour les classes de 6e et 5e, aidant ainsi l'élève à se poser et se concentrer.

Autre action au collège lors des heures d'études, le tutorat entre paires ou quand les élèves décident de s'aider les uns les autres fera son entrée  pour plus d'autonomie et de responsabilité.

Au primaire, cette entraide se manifeste par une autre organisation : "La classe de CE2-CM1 possède une organisation pédagogique particulière : les élèves sont répartis en 4 clans, explique l'enseignante Véronique Lachaume. Chaque Clan peut gagner des points en résolvant correctement des exercices, en relevant des défis en tous genres, en passant des ceintures de compétences en mathématiques, en participant à des rallyes lecture, maths… Un comportement particulièrement remarquable peut aussi être « récompensé »...  Mais il est également possible de perdre des points si l’attitude n’est pas adaptée (bavardage, moqueries…). Les points sont comptabilisés chaque jour et affichés sur le compteur de chaque clan. En jeu à chaque vacances : la coupe des clans et des médailles pour les gagnants. Les compteurs sont ensuite remis à zéro.
Chaque clan possède un chef de clan. Un conseil de clan se tient tous les 15 jours avec la possible élection d’un nouveau chef. En conseil, les élèves débattent et cherchent ensemble comment s’améliorer.
Les bénéfices tirés de cette organisation pédagogique : la coopération et l’entraide entre élève, la motivation, l’émulation positive, une implication plus importante dans les apprentissages, un sens des responsabilités plus développé, davantage de respect des différences, une meilleure connaissance de l’autre, un gain d’autonomie, plus de créativité" .

  • Concernant la mobilité

En janvier 2019, du 28 janvier au 2 février 2019, 10 élèves allemands et lituaniens vont découvrir Saint-Affrique. Au cours de leur séjour, hébergés au 1837, les jeunes touristes rencontreront dix collégiens saint-affricains pour éprouver leur esprit de cohésion, leur motivation et leur apprentissage de la langue de Shakespeare, puisque seul l'anglais sera leur dénominateur commun et leur vecteur de communication !
Au travers de jeux, d'activités ludiques et culturelles, de découverte de la vie de classe, lors d'une réception également en mairie ( le 29 janvier 2019 à 16h30) et une soirée avec les familles, les jeunes CHANCEux créeront du lien, échangeront et seront ainsi les porte-paroles de leurs camarades.

En avril 2019 : un groupe de jeunes français différent de celui qui aura participé au séjour de janvier, partira en Lituanie pour "imaginer l'école de mes rêves" et joueront le rôle de professeurs : inverser les rôles pour mieux comprendre et écouter.

En octobre 2019, c'est en Allemagne cette fois-ci que des enfants connaitront une nouvelle expérience culturell eet linguistique autour des sciences, de la théatralisation d'une présentation.

En juin 2020, un séminaire regroupera tous les établissements étrangers concernés par le projet à saint-Affrique avec présentation des différentes  filières du lycée (SEGPA, BAc Pro, Bachibac...) mais aussi adoptera une forme originale venue des pays anglo saxons : le "boy's day" ou "girl's day", histoire de découvrir des métiers complètement stéréotypés masculins ou féminins...

Un projet qui porte bien son nom

Après chaque mobilité, ont expliqué les protagonistes saint-affricaines lors d'un point presse en présence de l'adjointe déléguée à l'éducation et aux associations Marie José Paliès, les jeunes recevront un diplôme pour valoriser leur investissement et leur motivation".
De même, des capsules temporelles seront mises en terre tel un témoignage du temps sur un projet d'avenir.
Quelle CHANCE pour ces jeunes, gageons qu'ils sauront apprécier l'investissement de leur enseignant pour leur redonner le plaisir d'être curieux, motivé et enthousiaste et aussi d'aller à la rencontre des autres, ailleurs, en Europe et s'ouvrir au monde.