Vous etes ici  : 
Accueil > Actualité > Quoi de neuf > Dimanche 29 avril 2018 : JOURNEE DE LA DEPORTATION
Dimanche 29 avril 2018 : JOURNEE DE LA DEPORTATION

Publication le Jeudi 12/04/2018

Dimanche 29 avril 2018 à 11h a eu lieu au Monument de la Résistance de Saint-Affrique, le dépôt d’une gerbe au nom de la Ville pour rendre hommage aux victimes et aux héros de la Déportation.

Après les prises de paroles et lecture de poème par le maire adjoint Francis Bertrand et l'historien Henri Moizet, une minute de silence suivie de la Marseillaise a fait suite au dépôt de gerbe.

Francis Bertrand a lu un poème de Charlotte Delbo, résistante déportée à Birkenau.

Henri Moizet a lu  :

"Avril 1945. Se révélait  au monde entier souvent incrédule, la plus gigantesque entreprise d’extermination des temps modernes.

Aujourd’hui encore, la Déportation heurte nos consciences par son degré de barbarie et de total mépris de l’être humain. Par des mots, nous  traduisons l’horreur des camps de concentration : chambre à gaz, expérimentation médicale, mines de sel, four crématoire, fosse commune, Shoah. Derrière ces repères sémantiques, une seule constance, l’assassinat de masse par la cruauté, le travail ou la faim ; une seule méthode : l’asservissement, le déporté n’est qu’une chose, un n° quelques fois tatoué; un seul objectif : l’extermination pour affirmer la supériorité de la race aryenne sur les autres réduits à l’esclavage ou détruits parce que déclarés nuisibles.

Nos mots, nos pauvres mots,  sont bien dérisoires pour traduire fidèlement le caractère monstrueux de ce système concentrationnaire nazi. Nous connaissons  maintenant et nous comprenons comment des millions d’êtres humains, juifs et tziganes, opposants allemands et résistants, combattants russes, indésirables selon la typologie hitlérienne, ont été anéantis. Mais comment décrire la lente agonie dans les marais d’Auschwitz ou dans le tunnel de Dora, les souffrances endurées dans les mines de sel de Stassfurt, l’horrible mort sur les marches de l’escalier de Mauthausen ou encore le calvaire  quotidien imposé aux femmes à Ravensbruck ?

Tout cela semble  si loin même dans notre petit continent européen !

A Saint-Affrique, nous préférons garder la Mémoire de ce crime contre l’Humanité. Nous prônons la vigilance, en relatant les faits qui nous permettent de comprendre les rouages du système hitlérien et dénoncer tous les complices, Etats ou individus. Car, élargi à toute l’Europe, ce système a sévi, chez nous.  Rappelons-nous encore que des femmes et des hommes du Sud-Aveyron ont subi cet épouvantable martyre, et que beaucoup ont péri, devenus des ‘’Nuits et Brouillards ‘’ parmi 10 autres millions de victimes. Désormais ‘’ombres parmi les ombres’’ ou ayant survécu, tous doivent être conservés dans notre mémoire  collective.  Les juifs réfugiés à St-Affrique et raflés le 26 août 1942 et expédiés à Rivesaltes, les résistants F. Galtier, R. Frangi et B. Ortéga, J. Ferrand et M. Jouffray, J. Michaut, L. Freychet et L. Baron, Marie-Jeanne Gantou-Bauer ou Mme Noyrigat (Millau).

 

Le choix a été fait de rappeler, de manière permanente, sur la façade d’une école, ce que furent l’engagement de M.J. Gantou-Bauer, le convoi du 24 janvier 43 et les multiples souffrances par elle endurées, au-delà du retour d’Auschwitz.

En ce jour de commémoration,  un de nos journaux évoque ce que fut le destin de Ricardo Frangi et de son camarade Barnabé Ortéga, tous deux morts à Buchenwald.

Tout cela est-il déjà si ancien dans notre histoire contemporaine qu’il faille oublier ?

 

Non, Mme Gibaud, sa sœur, est parmi nous comme certains de ses jeunes amis d’enfance. Les documents familiaux rendus publics illustrent cruellement ce que fut l’engagement de Ricardo, son arrestation au Bouscalous par des GMR français, son emprisonnement à Béziers, Montpellier et Toulouse (secteur français), la douleur de sa mère, un transport inhumain durant 8 jours torrides vers Buchenwald.  Six mois de travail et d’épuisement conduisirent, inexorablement, celui que ses copains surnommaient le Costaud silencieux, à la mort le 1 février 1945. Pour Barnabé, ce fut le 3 mars.

Par eux nous pouvons  cerner l’indicible inhumanité que représentent les noms de Buchenwald, Dachau, Ravensbruck, Chelmno, Treblinka Sobibor, Belzec, Maïdaneck, Strutoff, Bergen – Belsen et Auschwitz. Ce dernier camp qui n’en fait oublier aucun mais les synthétise tous :

 

Auschwitz, Auschwitz, ô syllabes sanglantes

Ici l’on vit, ici l’on meurt à petit feu

On appelle cela l’exécution lente

Une part de nos cœurs y périt peu à peu.   (L. Aragon)

 

Aujourd’hui, c’est l’émotion et le recueillement qui  prévalent.

Prolongeons-les par la vigilance citoyenne. Le combat pour la liberté et la dignité  humaine, sous des formes différentes bien sûr, reste indispensable. Car si l’Homme est capable de grandeur et d’héroïsme, il est tout aussi capable d’égarement vers les pires perversités."

 

H. Moizet, 29 avril 2018, Saint-Affrique

 



defaut
 
  •      
 
 
MAIRIE de Saint-Affrique

1 place de l'Hôtel de Ville,  12400 Saint-Affrique
tel : 05 65 98 29 00 - fax : 05 65 49 02 29

Horaires d'ouverture
du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
le vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30
interagissez
Adresse e-mail*:
Nom Prénom*:
Description:
Les champs en noir sont obligatoires, ceux en gris non obligatoires.
Votre adresse e-mail doit être valide pour pouvoir vous contacter.
Cliquez sur 'voir avant envoi' pour vérifier votre saisie...

Vos données personnelles seront conservées une quinzaine de jours le temps de traitement de votre message.
 
© Copyright ville de Saint-Affrique 2012 - Mentions légales
Actualité
Agenda
Cinéma
Météo
Quoi de neuf
Découverte
La ville
Maison de la mémoire
Personnages
Jumelage
Un monde de Marionnettes
Nouveaux arrivants
Infos Pratiques
Vos démarches
Plan de ville
Les marchés
Recherche
Accès ville
Hébergement
Où se garer?
Informations Pratiques
Mairie
Contact
En lien avec vos élus
Conseil Municipal
Services municipaux
Marchés publics
Publications
Bouger
Culture
Associatif
Initiatives
Les salles
Animations
Sport
Equipements sportifs
Centre équestre
Cadre de vie
Environnement
Développement durable
Stationnement et circulation
Propreté de la ville
Travaux et aménagements
Urbanisme
PLU – PPRI
Construire à Saint-Affrique
Concertations et enquêtes publiques
Actualité
Grands projets
Publications
Eau et assainissement