Site Officiel de la Ville de Saint-Affrique

ville de


Découverte




> Découverte > La ville

La Maison de l'Education Populaire, ou MEP,  ouverte depuis le printemps 2017 en lieu et place de l'ancienne école primaire Caussat a été inaugurée samedi 7 octobre 2017.

Pour la petite histoire...L'école primaire Georges Caussat

Depuis sa création en 1835, l'école a connu de grandes mutations pour devenir le bâtiment que l'on connaît aujourd'hui, accueillant l'école maternelle Caussat et la Maison de l'Éducation Populaire.

 A l'origine, une école privée pour les garçons

En 1835, Jean-Baptiste Barthe, vicaire de la paroisse de Saint-Affrique, décide de construire une école primaire accueillant les garçons des familles pauvres. À l'aide d'une souscription de 11 200 F, il achète un terrain situé entre la Sorgues et l'avenue de Vabres et y fait construire l'école. Le Conseil Municipal confie l'enseignement aux Frères de la Doctrine Chrétienne, réputée pour sa pédagogie.

 

En 1837, à cause d'une dette non payée de 3 500 F, J.-B. Barthe cède l'école à la Commune. Cette dernière s'engage alors à payer la dette et à laisser l'enseignement aux religieux.

 

En 1886, les lois Ferry proclament l'école laïque : les religieux ont 5 ans pour quitter l'établissement. Les enseignants laïques arrivent en 1891.

 Premières transformations du bâtiment en 1900

Dans les années 1900, l'école se transforme.
Elle se dote de préaux, d'un réfectoire et de cuisines ainsi que d'un pensionnat.
En 1932, le bâtiment gagne des étages. Le rez-de-chaussé accueille alors les classes primaires, le Cours complémentaire est installé au 1er étage et le 2e étage est occupé par le pensionnat. Une section agricole et d'artisanat rural est ouverte en 1935.
Un champ est alors loué à Vaxergues pour les expériences agricoles.

En 1967, accueil des élèves filles... les garçons à Foch

En 1967, l'Inspection Académique demande l'agrandissement de l'école des filles jusqu'alors installée dans l'ancien Hôpital (actuel Collège Foch), entre la place Foch et le Jardin public.
L'école des filles prend alors la place du Cours complémentaire de garçons, tranféré dans l’actuel collège Foch, et prend place au rez-de-chaussée du bâtiment jusqu'en 1977.

En 1977, une école maternelle et primaire mixte au nom de l'ancien maire Georges Caussat
Dès lors, le réfectoire accueille l'ensemble des écoles maternelles (ville et gare) et de primaire (garçons comme filles).
Les étages sont quant à eux investis par : de nouveaux services de l'Éducation Nationale (Groupe d'Aide Psycho Pédagogique et Centre Médico Psycho Pédagogique) ; des ateliers municipaux ; une bibliothèque pédagogique ; deux locaux mis respectivement à disposition des parents d'élèves et du centre aéré.

En 1975, la loi Haby demande la mixité dans toutes les écoles publiques. Les écoles de garçon et de filles de Saint-Affrique se réunissent alors dans une seule école qui prend le nom d'« École Georges Caussat » en 1978, en l'honneur de l'ancien maire de la ville.

Dès 1984, rénovations régulières avant la réhabilitation complète du bâtiment

L'école est modernisée et mise aux normes régulièrement depuis 1984.
En 1991, les ateliers municipaux quittent le bâtiment.

En septembre 1992, la direction de l'école est assurée par Annie Duplouy qui succède à Madame Bouteiller. dans l'établissement sont regroupées les classes du CP au CE2, la classe bilingue occitan et le RASED.
Côté Blanchard, les classes de CM ont pour directeur M.Holmières

En juin 1996, à la retraite des deux directeurs, la décision de l'académie est de réunir les deux écoles primaires en une seule bâptisée simplement "Blanchard-Caussat", Annie Postigo assurera la direction.

Aujourd'hui, l'école maternelle G. Caussat est administrativement rattachée à l'école primaire J. Blanchard.
Depuis 2017, et la fin des travaux de réhabilitation, seul le rez-de-chaussée est occupé par les classes maternelles.
Les étages sont quant à eux occupés par la Maison de l'Éducation Populaire (M.E.P.) inaugurée le 7 octobre 2017.

(Voir d'autres photos du bâtiment Caussat et de sa réhabilitation en cliquant ici)

Sources :

-         Exposition « Les écoles de la commune de Saint-Affrique » réalisée par les associations « Mémoire du Pays Saint-Affricain », « Les Amis de M.-L. et P. Cabanes » et la « SARAC »

-         Archives municipales

Lire d'autres articles "pour la petite histoire" avec les archives de la Maison de la Mémoire en cliquant ici