Site Officiel de la Ville de Saint-Affrique

ville de


Bouger




> Bouger > Culture

L'enjeu du dispositif "Culture et Lien social" initié par le conseil départemental de l'Aveyron est de "mobiliser la culture comme outil d'intervention sociale et d'amélioration du vivre ensemble". Le projet du service culturel de la ville de Saint-Affrique a été retenu avec restitution publique en mai 2018.

"Pratiques artistiques et estime de soi"autour de l'objet culturel de la marionette
"Pratiques artistiques et estime de soi",tel est le thème du projet saint-affricain retenu par le département dans le cadre de son dispositif créé en 2016.
Autour de ce projet bâti en partenariat avec Tremplin pour l'Emploi, la Mission locale et la Maison des Solidarités,  trois artistes, Luce Dupont, Sandra de Boerdère, Elsa Dauphin, vont recevoir une vingtaine de participants dans leurs ateliers : respectivement photographe, marionnetiste et écrivain, elles vont mener des temps de création avec les groupes reçus dans l'espace Marionnette en vue d'une restitution en mai 2018 "pour clôturer et croiser les publics". Une façon aussi d'associer les participants pour qu'ils soient acteurs du projet.
Le  public concerné a été repéré sur le territoire de la communauté de communes et est issu de divers horizons, avec néanmoins un point commun, celui de la rupture sociale, professionnelle ou scolaire.  Comme l'a clairement expliqué Line Vergely, responsable du service culturel municipal aux côtés des élues Marie José Paliès et Annie Duplouy, le projet a été monté autour de la marionnette.
Et dans chacun des ateliers, les intervenants et participants vont amener les personnes à reprendre confiance en elles au travers des différents axes de la pratique artistique, avec de surcroit, l'intervention d'Audrey Barat autour d'un travail sur l'estime de soi.

Point presse de présentation en février
"Il suffit de tendre la main" résumait Jean-François Galliard, Président du Conseil Départemental et d'Aveyron Culture lors du point presse de présentation début février 2018, tandis qu'Alain Fauconnier, maire de Saint-Affrique louait l'initiative exemplaire de Jean-François Galliard " c'est extraordinaire, voilà le résultat aussi d'un financement croisé... ce genre d'exercice est typiquement aveyronnais ! Que cela donne des idées à d'autres. La Culture c'est toujours ce sur quoi on tâpe. là c'est un exercice magnifique que cette belle aventure".
Et de rajouter "On travaille avec la CAF pour la création d'un centre social sur la ville et dans cet esprit, il y a beaucoup de transversalité et d'échanges car le lien social c'est aussi intervenir avant que les gens soient dans la difficulté"

Le conseiller départemental Sébastien David aux côtés de son binome Emilie Gral intervenait pour mettre en lumière le fait que "ce dispositif " lien culture et lien social" décloisonne nos solidarités pour ne pas faire de la culture élitiste, les marionnettes pourraient l'être de prime abord,  mais là cet outil permet de décloisonner ces deux mondes".

Calendrier :

Janvier :
présentation du projet, visite de l'exposition "d'Asie et d'Orient, ces ombres qui nous éclairent"
Ateliers en commun avec les partenaires, les intervenant et participants avec l'association Envies Enjeux

février - mars :
Ateliers d'écriture avec Elsa Dauphin et d'oralité avec Audrey Barat
Ateliers photos avec Luce Dupont

Mars-Avril :
Ateliers Théâtre de papier avec Sandra de Boerdère

Fin mai 2018 :
Soirée de restitution avec présentation du travail.

Financement du projet :


12 000 euros financés à moitié par le Département et l'autre moitié par la commune de Saint-Affrique ( 5000 euros) et la communauté de communes (1000 euros)


PRESENTATION DES ARTISTES
Sandra De Boerdère – Association DéRives
L’association DéRives est née en 1999 et s’est développée à Bruxelles.
En 2017 elle renait à Saint-Affrique.
L’association propose des ateliers et des formations associant souvent les arts plastiques et les arts
de la scène.
En son sein existe aussi le théâtre Plume, espace de création de spectacles jeune public.
Sandra de Boerdère fondatrice et animatrice de l’association est comédienne-marionnettiste et
plasticienne. Sa création personnelle est régulièrement en écho avec les ateliers ou formations
qu’elle anime.
Les ateliers
Pour les enfants : Ateliers ré-créatifs autour des arts plastiques et arts vivants où se lient le jeu et
l’exploration artistique.
Pour les adultes : Les ateliers s’adressent notamment à des populations fragilisées, en rupture
sociale. Dans ce sens l’association a travaillé en partenariat avec le milieu carcéral et psychiatrique,
avec des personnes handicapées mentales…Les ateliers tentent de donner la parole à l’exclu,
d’explorer à travers l’expérience artistique l’univers singulier de chacun et d’inscrire cette parole
dans le monde comme un droit de cité.
Les formations
Des formations artistiques : kamishibaï, marionnettes, théâtre d’ombres et de papier, livres et
lectures animées pour les professionnels du secteur de l’enfance et la petite enfance.
Le théâtre Plume propose trois créations pour les tout-petits à partir de 18 mois, une adaptation
d’Alice au pays des merveilles en théâtre de papier à partir de 8 ans et une installation et théâtre
d’objet à partir de 14 ans sur le thème d’exils et migrations
Luce DUPONT, photographe
Luce Dupont, photographe et praticienne en relation d’aide Via Tara
Photographe des Gens depuis une trentaine d’années, je suis également praticienne en relation
d’aide psychocorporelle. J’utilise souvent la photographie dans le cadre de ma démarche aidante. Je
propose alors un travail sur l’image de soi afin de développer une plus grande estime de soi...source
de confiance en soi.
Apprendre à se voir tel que les autres nous voient, déceler la petite lumière qui brille à l’intérieur et
qui fait de nous cet être unique et singulier...
Elsa DAUPHIN, écrivaine
« La pratique de l’écriture est essentielle pour moi. Elle est ce qui fait le sel de ma vie, elle en est le fil
conducteur.
Diplômée en histoire et en techniques d’archives, j’ai d’abord exercé le métier d’archiviste dans des
collectivités territoriales. D’autres expériences de travail ont suivi jusqu’à ce que mes pas me
conduisent en Aveyron où j’ai été recrutée à radio Saint-Affrique en qualité de responsable
administrative. Les circonstances m’ont alors permis de réaliser des interviews, des reportages, des
chroniques. Certaines de mes nouvelles ont fait l’objet de lectures radiophoniques en collaboration
avec un comédien. Grâce à la production de ces émissions, je suis membre de la SCAM (Société
Civile des Auteurs Multimédias).
C’est aussi à radio Saint-Affrique que j’ai commencé à animer des ateliers d’écriture, activité pour
laquelle je suis diplômée d’Université. J’ai animé des ateliers d’écriture dans plusieurs établissements
scolaires ainsi que dans les médiathèques intercommunales de Camarès et de Saint-Affrique et à la
bibliothèque municipale de Saint-Sernin sur Rance.
Se trouver, se rassembler dans l’écriture, dire sans contraintes, être à l’écoute de soi et des autres,
c’est ce que les ateliers d’écriture permettent et que je souhaite faire partager.
J’ai publié en 2014 un premier roman, L’accident, aux Editions de l’Harmattan. Un deuxième roman,
la compagnie des vaches, illustré par le peintre Michel Julliard, est paru aux éditions du Larzac en
2017. »