Site Officiel de la Ville de Saint-Affrique

ville de


Urbanisme




> Urbanisme > Grands projets

Après la démolition courant juin 2020 de l'ancien garage Fiat/cabanel sur le boulevard Emile Borel à Saint-Affrique, c'est l'ancienne maison de la famille Decuq qui vient d'être rasée.

Le projet de requalification de cet espace situé en entrée de centre-ville et entrepris dans le cadre de la perspective urbanistique 2017-2030 amorce un nouvelle étape en cet automne 2020.

Lors d'un point presse sur site, mardi 27 octobre 2020, le maire Sébastien David accompagné de son 1er adjoint Arnaud Durand, de l'adjoint à l'urbanisme Jean-Marie Mourgues et aux travaux Bernard Gorgeon, a énoncé les prochains aspects du réaménagement de cet espace désormais baptisé Espace Borel. 

Ainsi, tout en conservant les grands principes de l'étude engagée par la municipalité précédente, le premier magistrat de la ville a précisé qu'il n'était pas question d'un parking souterrain en raison notamment des risques d'inondations, raison à laquelle s'ajoute un coût d'investissement trop onéreux.
Au cours de la discussion et de la présentation, les élus ont évoqué le devenir des arbres du jardin de la maison Decuq acquise par préemption en 2017 et en cours de démolition après plusieurs semaines de désamiantage : ils seront replantés dans un autre espace avant qu'un ensemble paysager de qualité ne vienne agrémenter plus tard ce coin du quartier de la Gare.

Au cours de ses explications aux côtés des techniciens de la collectivité et de l'entreprise Guipal chargée de la démolition, le maire Sébastien David a rappelé la volonté de son équipe de décongestionner les flux de circulation : une nouvelle étude sera ainsi rendue mi-décembre et validée en janvier 2021.

Déjà se dessinent quelques grandes lignes de ce projet qui s'étalera sur une emprise foncière de près de 4000 m2 : "on y verra des logements dans la partie supérieure, au rez de chaussée, des commerces de service et des services sur une superficie de 800 m2". "Déjà deux entités, une commerciale et une publique ont émis le souhait de s'y installer" a divulgué le maire tout en respectant leur anonymat en attendant l'officialisation de la signature.

"Cette opération d'urbanisme a pour vocation d'impulser une nouvelle dynamique à cette entrée de ville" a ainsi résumé le MAire Sébastien David.
En attendant l'acquisition du foncier de l'ancien garage Peugeot/Sénégas, un parking provisoire sera également aménagé sur ce qui était la maison de la famille Decuq comme celui réalisé sur l'emprise de l'ancien garage Cabanel.
Côté budget pour cette partie d'opération, désamiantage (40 000€), démolition et aménagement du parking provisoire en tout-venant et goudron élèveront la facture à 60 000€.

Un pan de mur tombe et c'est un pan d'histoire de la ville qui disparait, entrainant dans le nuage de poussière les souvenirs des riverains et les sourires des gens d'alors ; mais c'est aussi l'avenir d'un quartier qui s'ouvre au modernisme et aux nouvelles configurations d'utilisation des espaces urbains qu'on découvrira dans les prochains mois.