Documents témoins du passé

> Découvrir Saint-Affrique > Documents témoins du passé

Août 1854, au cœur de l’épidémie de choléra

Publication le Vendredi 26/02/2016

Deux documents pour l'un des moments tragiques de l'histoire de la ville, mais aussi pour l'histoire du protestantisme à Saint-Affrique et celle de la Maison de la Mémoire.

À l’été 1854, une terrible épidémie de choléra s’abat sur Saint-Affrique et cause plusieurs centaines de décès. Or, depuis 30 ans, le cimetière de la ville est insuffisant. Les représentants des cultes catholique et protestant n’arrivent pas à trouver d’accord pour le choix d’un terrain convenable aux deux religions.

Le 3 août, face à ce fléau, l’urgence sanitaire est totale. Les responsables de la ville et du département partent alors en quête d’un terrain adéquat aux sépultures. C’est Eugène Peyre-Cadias, notaire et propriétaire du bâtiment de l’actuelle Maison de la Mémoire à Saint-Affrique, qui trouve la solution. Il convainc un de ses coreligionnaires de céder gratuitement à la ville deux terrains leur appartenant au quartier de Monnargues pour y édifier le nouveau cimetière. Leur seule condition étant que la partie la moins déclive du terrain soit réservée au carré protestant.

Pour cette action, il reçoit le 4 août le diplôme de citoyen d’honneur de la ville ci-contre.

Ironie du sort, il décède trois semaines plus tard, le 31 août 1854. Il repose au quartier de Maxillou, dans une propriété de la rue des Bains. N’ayant pas d’héritiers directs, il lègue ses biens et sa fortune au Consistoire protestant et au Bureau de Bienfaisance de la ville. Un long procès débute face à de lointains cousins et une nouvelle page de l’histoire de la Maison de la Mémoire s’ouvre alors.

En 1881, la rue du Griffoul (actuelle Peyre-Cadias) et la place du Temple (actuelle Paul Painlevé) prennent, toutes les deux, le nom de Peyre-Cadias en hommage au bienfaiteur de la ville.

 

Sources :

- Archives municipales : Délibérations du Conseil Municipal, Dons et legs

- Nayral, Th. Aperçus historiques sur la ville de Saint-Affrique et sur l'évêché de Vabres. Imprimerie Nouvelle J. Parer. 1877. 328 p.

- Teissier, Denis. La Ville de Saint-Affrique à travers les âges de l'antiquité à 1900. Éditions du Château de Montaigut. 2004. 303 p.

Galerie Photo